L’ostéopathie pour tous
Coralie DESGRANGES | Ostéopathe
54109a795558ea9231ca7cc3_bandeau-bulles.jpg
Votre ostéopathe
Présentation

Diplomée en ostéopathie (D.O.) de l'Institut de Formation en Ostéopathie du Grand Avignon (IFO-GA), école agrée par le ministère de la santé en première instance.

Mémoire de fin d'études effectué au sein de l'hopital Lucien Hussel de vienne (38): L'introduction de l'ostéopathie dans la préparation à l'accouchement a-t-elle un impact sur les lésions périnéales?

Introduction :

En France, la préparation à l’accouchement et à la parentalité est intégrée comme outil de santé publique pouvant envelopper la grossesse, l’accouchement et les suites de couches. Seulement il semblerait que la prise en charge ante natale et post natale suivent deux directions différentes. En effet, les cours de préparation à l’accouchement ont pour objectif l’accompagnement du couple dans son projet de naissance tandis que la prise en charge du post-partum a beaucoup évolué dans le sens de la protection du périnée et se concentre sur le renforcement musculaire (rééducation du périnée). On utilise davantage l’esprit pour préparer et le corps pour réparer. D’un point de vue ostéopathique prônant la globalité, on pourrait envisager, en collaboration avec une préparation à l’accouchement faite par une sage-femme, un travail anténatal sur l’environnement périnéal à visée prophylactique afin de voir son influence sur le périnée, sur le taux de déchirures, d’épisiotomies ainsi que sur le déroulement de l’accouchement.

Conclusion :

L’hypothèse que nous proposions de vérifier était d’évaluer l’intérêt de la prise en charge ostéopathique ante natale en tant que préparation du périnée en vue de l’accouchement. Nous avons tenté dans cette étude de démontrer que la liberté de mouvement de l’environnement pelvi-périnéal pouvait être à l’origine d’une réduction du taux de lésions (déchirure, épisiotomie). Nous ne pouvons pas apporter de preuves scientifiques du fait du trop faible effectif, cependant notre étude a montré une augmentation de périnées intacts et de déchirures de premier degré dans le groupe traité. En effet, le taux de déchirures périnéales du deuxième degré a diminué de 64,3 %. Le taux d’épisiotomie a diminué de 38,8%, cependant il reste opérateur-dépendant. Le résultat le plus intéressant de cette étude, qui n’était pas celui attendu, concerne le taux d’instrumentalisation qui a diminué de 67,9 % dans le groupe traité.

Soucieuse d’approfondir mes connaissances dans certains domaines et d’enrichir ma pratique ostéopathique, je suis régulièrement des séminaires :

  • Posturologie
  • Prise en charge de l'infertilité en ostéopathie
14 rue Abel Bourgeaud
26300 CHATUZANGE-LE-GOUBET
SUR RENDEZ-VOUS
06 24 51 30 04